Eugénie de Pomey
Biographie

Vous aurez beau feuilleter un dictionnaire des noms propres, vous ne trouverez rien à ce nom là !
Après des recherches, il faut reconnaître que la notoriété d’Eugénie de Pomey ne dépasse pas le territoire d’Amplepuis.

Comment se fait-il qu’une femme, d’origine noble, de plus, très portée sur la religion, ait donné son nom à un collège public et laïc ? Cette situation cocasse est le choix d’un des chefs d’établissement du collège, en 1981

Eugénie de Pomey

Eugénie est issue d’une famille noble anciennement implantée dans la région d’Amplepuis. Les de Pomey possèdent entre autres le château de Rochefort et ses dépendances depuis le XVIIe siècle.
Jean de Pomey (1774-1852), père d’Eugénie fut maire d’Amplepuis à plusieurs reprises. Il épousa en 1802, Eugénie Marie de Musy, dont il eut 9 enfants, Eugénie étant la 7ème.
Eugénie de Pomey, naît le 16 mars 1814 à Lyon, rue de l’Arsenal (aujourd’hui rue du Plat) où ses parents habitaient pendant l’hiver.
Elle passa la plus grande partie de son enfance au château de Rochefort.
A 9 ans, en 1823, ses parents l’envoient en pension à Autun.
En 1830, Eugénie revient vivre à Rochefort avec ses parents et certains de ses frères et sœurs.
En 1847, Eugénie de Pomey est nommée Dame Chanoinesse par le Cardinal Bonald.

De ses activités, qui semble-t-il, ont été nombreuses, nous ne retiendrons que ses actions en faveur des enfants. C’est un aspect de sa personnalité qui nous concerne.
• à Rochefort, vers 1835, elle demande à son père de lui céder une pièce dans le château pour faire l’école aux enfants des hameaux reculés de La Pierre, Montchervet, Barberet, Le Pilon… Il s’agit des enfants des métayers et des fermiers de la seigneurie de Rochefort. Le matin, elle leur apprend la lecture, l’écriture, le calcul et le catéchisme, et cela pendant 20 ans.
• Vers 1850, l’école de garçons ouverte en 1838 devient trop petite. Une souscription est ouverte pour l’achat d’un terrain et la construction d’une nouvelle école rue des fontaines. Eugénie figure parmi les donateurs et verse une somme importante. L’école est ouverte en 1852, il s’agit du bâtiment de notre collège qui abrite actuellement les salles de technologie, SVT et Sciences Physiques.

• Au décès de son père en 1852, quittant le château de Rochefort pour laisser la place à son frère Hippolyte, Eugénie vient habiter un domaine (maison et vaste jardin), acheté pour elle par son père au bourg d’Amplepuis, rue neuve.
Dans cette maison, chaque jour à midi, elle accueille à déjeuner des écoliers de la campagne, et elle héberge pendant l’hiver les enfants des fermes excentrées qui n’auraient pu, à cause de l’éloignement et des intempéries, venir à l’école et rentrer chez eux.

Eugénie meurt le 2 septembre 1881, à l’âge de 67 ans, au château de Rochefort.

Cent ans plus tard, en 1981, son nom est donné au Collège nationalisé de la rue des Fontaines.

Voici quelques renseignements extraits du livret publié par le GRAHA suite à la nuit des musées 2009.

Mme Solignac

Pour plus de renseignements sur la vie d’Eugénie de Pomey : ARDUIN, Alexis (abbé, 18...-19...). -La Chanoinesse Mme Eugénie de Pomey, 1814-1881 : notice biographique.- Lyon : Imprimerie de Waltener, 1902.